Le cautionnement d’un prêt personnel

Définition

Votre prêt personnel a besoin d’une assurance ou d’un cautionnement. Tous les prêts personnels sont assurés. C’est un acte obligatoire. Le choix est facultatif concernant la nature de votre assurance. Concernant le cautionnement, vous pouvez l’obtenir chez une société de cautionnement ou auprès d’une tierce personne. Un cautionnement est une garantie donnée par l’emprunteur au moment où il contracte un prêt personnel. La valeur de la caution se négocie entre la caution et l’emprunteur. Le prêteur ne reçoit que la lettre de la caution et quelques détails. Il faut préciser dans le contrat de crédit, la nature de la caution. Une lettre est introduite par la caution. Si vous voulez une caution par une société, il faut en faire la souscription. Sinon, vous pouvez demander à une personne tierce de le faire. Dans les deux cas, le prêteur sera au courant des informations concernant le cautionnement. Nom ou dénomination, adresse ou siège social. Ces informations sont obligatoires par l’emprunteur sinon une annulation se fera. Une caution peut être solidaire ou simple, selon le choix de la caution et de l’emprunteur. Ce détail est communiqué au prêteur pour qu’il puisse prendre une décision quand une défaillance se produira. Une caution est déterminée ou indéterminée. C’est aussi à communiquer. Il y a beaucoup de différence entre ces détails. Étudiez bien votre cas et surtout la possibilité de la caution. Une caution peut être gratuite ou à titre onéreux.

Action

L’action d’un cautionnement n’est prévue que lorsque l’emprunteur se trouve dans un problème de remboursement. Mais l’action est toujours définie dans le contrat. C’est pour cela qu’il y a un accord entre la caution et l’emprunteur mais aussi entre l’emprunteur et le prêteur. Il est dit qu’une caution peut être solidaire. Dans ce cas, le prêteur ne différencie pas l’emprunteur de sa caution. S’il y a un retard de paiement, le prêteur adresse une lettre à l’un des deux. C’est surtout pour les étudiants qui ont les parents comme caution. Cela dépend surtout de l’entente entre la caution et l’emprunteur. Avec une caution simple, le prêteur ne s’adresse à la caution que lorsque les différentes poursuites aient déjà été engagées contre l’emprunteur.

Un cautionnement déterminé est limité dans le temps. La durée est inscrite dans le contrat et dans l’entente entre la caution et l’emprunteur pour que tous les acteurs soient au courant. Si une défaillance de l’emprunteur survient alors que la durée de validité de la caution est expirée, le prêteur ne pourra s’adresser qu’à l’emprunteur seulement. Une caution indéterminée n’a pas de limite temporelle. Tout au long du contrat, la garantie donnée par la caution vaudra son droit. Si, pendant la validité de la caution, elle ne remplit pas ses obligations envers le prêteur, les poursuites seront définies par le contrat. Même si la caution n’est pas le signataire du contrat de crédit, sa promesse de remboursement en tant que caution l’attache au contrat de crédit. Pour une bonne marche de votre remboursement, même si un problème n’est pas dans l’horizon, choisissez bien votre caution.

Le prêt personnel pour les études

La demande

Tous les prêts personnels requièrent une demande. Elle consiste surtout à une souscription. Les lettres de demande sont utilisées pour les prêts auprès de l’État. Chez les autres sociétés, la demande est faite quand l’emprunteur procède à une souscription. On parlera surtout des études pour les enfants mineurs. L’âge mineur légal est -21 ans. Pour ces enfants, ce sont les parents ou les tuteurs qui s’occupent de la souscription. En général, le prêteur ne s’intéresse pas à l’identité de l’enfant. Il s’inquiète surtout de la situation financière des parents ou du demandeur. L’emprunteur choisit le prêteur et la nature du crédit en fonction de ce qu’il veut financer. C’est parce qu’un prêt est plus avantageux qu’un autre surtout par rapport au montant. Les garanties et les avantages dépendent essentiellement du montant emprunté. Avec un prêt pour les études, vous pouvez financer tout ce qui concerne les études de vos enfants. Il n’y a pas de limite, toutes les dépenses dans les études font parties des services et produits à la consommation. Les scolarités, les fournitures scolaires et les livres, les habits des enfants, les loyers pour les étudiants mineurs, les frais de concours et de cours spécial, les fais de déplacement intérieur et extérieur. Les dépenses pendant les études sont nombreuses, c’est pour cela qu’un prêt est mis à la disposition des parents. Pour éviter une réponse négative de la part d’un prêteur, ménagez votre situation financière. Si vous avez des crédits en cours, optez pour un rachat de crédit. Vous aurez une place pour le crédit pour les études.

Le corps du contrat

Ce n’est pas toujours facile de réaliser un projet surtout si le fonds n’est pas affecté. Le contrat par contre est moins pénible à réaliser si l’offre préalable est accordée. La durée de réalisation compte beaucoup surtout si le besoin est immédiat. Choisissez le prêteur le plus rapide parmi les plus intéressants. Maintenant, la durée minimale de réponse et de déblocage de fonds est de 48 heures. Plus la peine de choisir le prêteur qui met des mois avant de délivrer le crédit. Le prêt personnel pour les études est libre d’accès non seulement pour les rentrées scolaires mais pendant toute l’année. Les activités scolaires s’étalent sur toute l’année scolaire donc il y aura toujours des dépenses à faire.

Le contrat lie l’emprunteur à son prêteur. Les termes qui y sont écrits doivent être respectés par les deux parties. Si le contrat mentionne que la somme empruntée servira à l’achat des fournitures scolaires, l’emprunteur doit respecter. S’il n’y a pas de mention, il peut tout faire avec le crédit. C’est le même cas pour le remboursement. Si le contrat détermine un remboursement pendant un an, c’est ce qui arrivera. Pour éviter un malentendu, lisez bien le contrat pendant les jours de réflexion. S’il y a des détails que vous ne comprenez pas ou des détails qui ne vous vont pas, vous pouvez soit négocier, soit refuser. Pour éviter le cumul de crédit pour les études, minimisez la durée de remboursement.

Le prêt personnel pour appareil électroménager

Le crédit des prêteurs traditionnels

Un appareil électroménager en panne ou hors-service, et tout votre emploi du temps tombe à l’eau. Les pannes ne préviennent pas, elles arrivent in extremis. Par exemple si votre réfrigérateur rend l’âme, il vous faudra trouver un rechange le plus tôt possible. Si vous voulez économiser pour en acheter un neuf, il vous faudra faire les courses au jour le jour durant un certain temps. Le prêt personnel pour électroménager est présent pour éviter tout cela. Chez les prêteurs indépendants, c’est-à-dire les prêteurs privés, vous avez l’embarras du choix. Vous avez le prêt personnel, le crédit affecté et le crédit renouvelable. Tous ces crédits sont différents surtout dans la pratique. Avec le prêt personnel, vous pouvez acheter votre appareil avec une liberté très large, en plus du taux intéressant. Le montant d’un prêt personnel peut dépasser largement la limite de 21 500 euros. Avec le crédit affecté, vous pouvez vous faire rembourser si votre appareil n’est pas celui cité dans la publicité. Et ce crédit rassure le consommateur mais le prix ne doit pas excéder les 21 500 euros. Avec le crédit renouvelable, vous pouvez aussi acheter vos appareils électroménagers. Le fonctionnement est un peu différent des deux autres. Votre compte est toujours alimenté par un crédit non-stop. Alors vous avez toujours de quoi acheter vos appareils. En plus, ce crédit n’a pas de limite dans la nature des achats ni dans le prix des produits. Quelque soit votre choix pour l’acquisition d’un appareil électroménager, ne vous focalisez pas sur un seul prêt, ni un seul prêteur. En cherchant bien, vous trouverez un prêt très intéressant.

Le crédit par le Ministère

La BFM offre aussi un prêt personnel pour l’achat des électroménagers. Le taux de remboursement n’est pas cher, il est même moins cher que celui d’un prêteur privé. Mais le montant maximum à emprunter est de 5 000 euros. Le taux est soit de 3 % soit de 2 % en moins que les autres prêteurs. Le petit problème c’est le dossier de demande. Il faut des étapes obligatoires pour obtenir le crédit. Les passages obligatoires ne sont pas compliqués mais prennent un petit peu de temps. Le dossier à fournir n’est pas difficile à faire. Le plus intéressant c’est le prix à payer. Premièrement, il n’y a pas de frais de dossier. Le montant que vous empruntez est le montant accordé. Bien sûr, il y a des intérêts, mais le taux est aussi intéressant. Le prix des mensualités est fixé par rapport à votre revenu et par rapport à ce que vous pouvez payer. Même si vous empruntez une petite somme, la durée maximale est toujours de 60 mois et le taux diminue de 2 à 3 %. Ce prêt est spécialement conçu pour qu’un foyer ne se sente pas oppresser par le remboursement d’une dette. Mais il faut quand même savoir que vous devez finir le paiement d’un prêt avant de contracter un autre (un prêt auprès de la BFM, ceci n’inclus pas les prêts privés).

Les frais de dossier d’un prêt personnel

Les frais de dossier d’un prêt personnel

Le montant

La plupart des prêts personnels nécessitent la constitution d’un dossier. Le seul prêt qui n’en a pas besoin est le prêt gratuit. Un dossier est constitué de plusieurs pièces. Elles viennent surtout de l’emprunteur. Il y a les pièces personnelles comme une pièce d’identité, un livret de famille. Il y a aussi les pièces professionnelles comme le bulletin de paie, la déclaration d’impôt, les relevés bancaires. Et aussi d’autres pièces pour le contrat comme l’assurance, la promesse de vente. C’est le prêteur qui donne la liste du dossier à constituer et c’est à vous de le faire. Les pièces originales sont les vôtres tandis que le prêteur recevra les photocopies.  Le dossier sera donné à votre prêteur et c’est là que commence son chemin. Un dossier pour un prêt parcourt quelques points avant d’être accepté. Il passe dans plusieurs bureaux administratifs, c’est une des raisons pour laquelle il faut des frais de dossier. Quand le prêteur engage votre dossier dans sa boîte, il faut aussi payer les frais de dossiers. Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, le parcours de votre dossier nécessite des frais. Le montant dépend du prêteur mais aussi de la valeur de votre emprunt. Le montant n’est pas négligeable parce qu’il peut atteindre les 20 % du montant de l’emprunt. Il faut faire attention, négociez le frais de dossier avant d’accepter un contrat. Si nécessaire, optez pour les prêteurs qui ne taxent pas les dossiers. Les frais sont inclus dans votre crédit. Son remboursement se fait avec l’emprunt. C’est à cause de ces frais que le montant total de votre crédit dépasse amplement le montant que vous avez demandé.

Le paiement

Le prix des frais de dossier vous est communiqué. Parfois, ce prix est visible sur les publicités, comme cela, vous avez déjà une idée de ce que sera votre remboursement. Si vous avez un apport personnel, il servira essentiellement à payer ces frais. Mais si le financement est à 100 %, le montant des frais est inclus dans votre crédit. Il n’y a donc pas de paiement particulier. Puisque les frais sont inclus dans votre crédit, le remboursement aussi. C’est le prêteur qui repartit les frais. C’est surtout pendant la première année que vous remboursez ces frais. Ne vous inquiétez pas, ils sont déjà compris dans les mensualités. Le taux effectif global exprime la valeur des mensualités. Le taux regroupe tous les remboursements à faire (montant emprunté, frais de dossier, intérêt d’emprunt, commissions, assurance).

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que le frais de dossier sert souvent de compensation d’un taux très bas. Il ne faut jamais négliger ces frais. Vous devez demander à l’avance combien coûtera votre dossier car les 20 % peuvent être dépassés surtout si le taux est relativement bas. En plus de cela, les frais de dossier n’ont pas de plafond. Tous les prêteurs sont libres de les fixer. Ils peuvent représenter le tiers du montant de votre emprunt si le prêteur inclut les frais facultatifs, les commissions bancaires et votre assurance.