Le prêt personnel pour la solidarité

Les démarches à suivre

Pour bénéficier du prêt pour la solidarité, il faut suivre les étapes instaurées. Avant tout, une demande d’autorisation administrative est adressée au responsable. Ce dernier délivre la demande à la banque et c’est seulement après qu’une lettre est délivrée disant que le demandeur peut engager son dossier. Sans cette autorisation, un dossier ne peut pas être fait, ni engagé. Le dossier est donné à la banque qui a délivré l’autorisation et c’est elle qui donne le fonds. Pour le prêt à la solidarité, le demandeur doit se faire suivre par les assistantes du service social. C’est pour connaître la situation du foyer surtout sur le plan financier. Le taux accordé à l’emprunteur dépend du quotient familial. S’il est inférieur à 17 818 euros, le taux baisse de 3 %, et au-delà, il baisse de 2 %. Il faut donc le revenu imposable de l’année n-2.

Le demandeur fournit les pièces suivantes pour son dossier : une photocopie du dernier bulletin de paye du demandeur et de son conjoint ou de son partenaire pacs. S’il touche des indemnités (de chômage) ou une pension, il faut donner une preuve. L’avis d’imposition n-2 est toujours de vigueur pour tous les crédits et c’est le cas pour ce dossier. Il faut aussi une attestation sur l’honneur des prestations reçues par la famille pour l’année n-1. Pour les informations familiales, il faut une photocopie du livret de famille. Et enfin il faut une ou des pièces justificatives sur le bien à financer (devis ou facture).

Le crédit concerne quel prêt ?

Le prêt personnel pour la solidarité concerne quelques points importants. Ce sont seulement ceux qui sont cités, qui sont financés par ce prêt.

Le prêt pour les frais médicaux et les achats des matériels spécialisés concernent tous les frais médicaux et les matériels nécessaires pour le malade. Il faut quand même une prescription surtout pour le matériel spécialisé. Selon le cas, le prêt peut aller jusqu’à 10 000 euros. C’est le cas exceptionnel du prêt pour la solidarité.

Le prêt exceptionnel nécessite une étude du dossier. Les cas ne sont pas définis c’est pour cela que c’est un prêt exceptionnel.

Le prêt lié au décès couvre les obsèques. Le demandeur peut faire un prêt si c’est le cas pour sa famille (conjoint, enfants, parents).

Le prêt pour l’achat ou la réparation de véhicule, c’est la commission qui étudie le dossier avant de décider si le demandeur a indispensablement besoin de son véhicule.

Tous ces prêts sont de 400 euros à 5 000 euros. Si le prêt est demandé après le fait pour compenser les dépenses, le délai ne doit pas dépasser deux mois après le fait. Pour être sûr, ne laissez même pas un mois après l’évènement pour que les pièces justificatives ne perdent pas leur valeur. Le remboursement est de 12 mois à 60 mois. Et le taux dépend de la durée et du quotient familial. Le taux appliqué est fixe que ce soit le taux nominal ou le taux effectif global. L’avantage aussi c’est que le taux est révisable une fois par an.

VN:F [1.9.15_1155]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>