Le prêt personnel chez le commerçant

L’obtention du prêt

Le prêt personnel gratuit est comme tous les crédits. Il faut un contrat. L’obtention est plus simple que les prêts à la banque par exemple. Le commerçant fait une publicité et tous ceux qui sont intéressés peuvent contracter le crédit. Avec le prêt, vous achetez sans payer. C’est seulement après que vous rembourser. Il faut donc que l’achat se fasse chez le commerçant qui propose le crédit. On dit que c’est un prêt gratuit. Cela veut dire qu’il n’y a pas d’intérêt à payer. Il n’y a pas non plus de frais de dossier. Le contrat se fait entre le commerçant et le consommateur, il n’y a pas de taux nominal ni de taux effectif global. En plus, si le consommateur paye sa dette au comptant, il aura une remise. En sus de la gratuité du crédit, une remise sera accordée. C’est seulement en payant au comptant que le consommateur fera un bénéfice sur son prêt personnel gratuit.

Tous les commerçants qui proposent le prêt peuvent accepter votre demande. Il n’y a pas de vérification de dossier financier ni de revenu mensuel. C’est à vous de limiter vos dépenses en crédit. La durée minimale est de 3 mois. Si vous payez avant ces 3 mois, vous n’aurez pas de remise. C’est un crédit à la consommation pour que les consommateurs aient une liberté sur l’achat de leur consommation quotidienne. Le prêt peut donc se porter sur tous les produits à la consommation vendue par le commerçant.

Les conditions du contrat

Le contrat n’est pas un contrat gonflé par des paragraphes interminables comme un prêt personnel avec des intérêts. La gratuité du prêt diminue beaucoup les étapes à faire. Les signataires sont le commerçant et le consommateur. Il inclut le nom de celui qui paye le coût du prêt. Si ce prêt n’a pas de frais de dossier, il a quand même un coût. C’est le moindre pour un crédit. Selon la négociation ou la proposition du prêteur, le coût est supporté par l’une des deux parties. Ce détail doit être clair pour éviter quelques mésententes. Le contrat contient les termes de remboursement. Le délai minimum est de 3 mois, un délai que le consommateur doit respecter s’il veut les avantages du crédit gratuit. Le montant du crédit est plafonné à 21 500 euros comme tous les crédits à la consommation protégés par la loi.

L’avantage du crédit c’est que le consommateur peut faire ses courses même s’il n’a pas un sou en poche. Il n’y a pas d’intérêt et tous les produits sont couverts par le crédit. Mais il faut quand même faire attention. L’abus du crédit gratuit renforce l’endettement abusif et même le surendettement.

Si le consommateur ne paye pas sa dette, c’est le contrat qui déterminera les sanctions à appliquer. Il ne faut pas oublier que même si c’est le commerçant qui est le signataire du contrat, celui-ci est encadré par la loi. Donc, il y a des avantages, des inconvénients et des sanctions pour le prêteur ainsi que pour l’emprunteur. C’est pour cela qu’il est classé parmi les crédits à la consommation légaux.

Le prêt personnel pour la solidarité

Les démarches à suivre

Pour bénéficier du prêt pour la solidarité, il faut suivre les étapes instaurées. Avant tout, une demande d’autorisation administrative est adressée au responsable. Ce dernier délivre la demande à la banque et c’est seulement après qu’une lettre est délivrée disant que le demandeur peut engager son dossier. Sans cette autorisation, un dossier ne peut pas être fait, ni engagé. Le dossier est donné à la banque qui a délivré l’autorisation et c’est elle qui donne le fonds. Pour le prêt à la solidarité, le demandeur doit se faire suivre par les assistantes du service social. C’est pour connaître la situation du foyer surtout sur le plan financier. Le taux accordé à l’emprunteur dépend du quotient familial. S’il est inférieur à 17 818 euros, le taux baisse de 3 %, et au-delà, il baisse de 2 %. Il faut donc le revenu imposable de l’année n-2.

Le demandeur fournit les pièces suivantes pour son dossier : une photocopie du dernier bulletin de paye du demandeur et de son conjoint ou de son partenaire pacs. S’il touche des indemnités (de chômage) ou une pension, il faut donner une preuve. L’avis d’imposition n-2 est toujours de vigueur pour tous les crédits et c’est le cas pour ce dossier. Il faut aussi une attestation sur l’honneur des prestations reçues par la famille pour l’année n-1. Pour les informations familiales, il faut une photocopie du livret de famille. Et enfin il faut une ou des pièces justificatives sur le bien à financer (devis ou facture).

Le crédit concerne quel prêt ?

Le prêt personnel pour la solidarité concerne quelques points importants. Ce sont seulement ceux qui sont cités, qui sont financés par ce prêt.

Le prêt pour les frais médicaux et les achats des matériels spécialisés concernent tous les frais médicaux et les matériels nécessaires pour le malade. Il faut quand même une prescription surtout pour le matériel spécialisé. Selon le cas, le prêt peut aller jusqu’à 10 000 euros. C’est le cas exceptionnel du prêt pour la solidarité.

Le prêt exceptionnel nécessite une étude du dossier. Les cas ne sont pas définis c’est pour cela que c’est un prêt exceptionnel.

Le prêt lié au décès couvre les obsèques. Le demandeur peut faire un prêt si c’est le cas pour sa famille (conjoint, enfants, parents).

Le prêt pour l’achat ou la réparation de véhicule, c’est la commission qui étudie le dossier avant de décider si le demandeur a indispensablement besoin de son véhicule.

Tous ces prêts sont de 400 euros à 5 000 euros. Si le prêt est demandé après le fait pour compenser les dépenses, le délai ne doit pas dépasser deux mois après le fait. Pour être sûr, ne laissez même pas un mois après l’évènement pour que les pièces justificatives ne perdent pas leur valeur. Le remboursement est de 12 mois à 60 mois. Et le taux dépend de la durée et du quotient familial. Le taux appliqué est fixe que ce soit le taux nominal ou le taux effectif global. L’avantage aussi c’est que le taux est révisable une fois par an.

Le courtier du prêt personnel

Qui sont-ils ?

Au moment de la constitution du dossier ou même avant, pendant la recherche du prêt personnel le plus intéressant, l’emprunteur peut se trouver dans une impasse. Ce n’est pas facile vu la concurrence, de trouver le prêteur qui proposera un crédit qui sera dans l’attente du client. En plus il y a le dossier qui prend un temps fou à réunir. Bien sûr, cela dépend du prêt. Mais pour la plupart des prêts personnels (auto, moto, voyage,…), les dossiers sont les mêmes. Le courtier est à la disposition des consommateurs pour deux raisons : les aider dans la recherche d’un prêteur ou s’occuper totalement du contrat du consommateur. Le courtier est une personne physique qui travaille pour son propre compte ou une personne morale c’est-à-dire que la personne représente une société. Ces deux genres de courtier sont les mêmes, c’est seulement leur dénomination qui les différencie. Une personne ne peut faire le métier de courtier que si elle a une autorisation. Si le courtier que vous avez engagé n’a pas de carte, ce n’est pas un courtier légal. Tous les courtiers ont une carte membre délivrée légalement. Ce sont des personnes aptes à faire le travail de courtier. Ils ont des diplômes de gestion, finance et économie et autres secteurs selon leurs spécialités.

Ce sont des spécialistes du marché financier. Ils connaissent le marché du crédit mieux que les banques, c’est pour cela que même les banques sont en coopération avec eux. Avec un courtier, vous êtes sûr de trouver ce que vous cherchez.

Que font-ils ?

Pour un prêt personnel, le courtier s’occupe soit de la mise en contact d’un prêteur et d’un emprunteur, soit il travaille pour le compte de l’emprunteur, dans ce cas il peut être un intermédiaire. Quand il cherche seulement un prêteur pour un emprunteur, son travail consiste seulement à proposer des prêteurs. En fonction de ce que l’emprunteur recherche mais aussi en fonction de son budget, il propose des prêteurs. C’est un travail qui ne dure pas longtemps. Normalement, le client ne paye pas de commission si c’est pour chercher des prêteurs. C’est classé comme une aide aux consommateurs.

Mais si le courtier travaille pour le compte du consommateur, il sera rémunéré par une commission. Il s’occupe de tout ce qui concerne le prêt personnel du consommateur. Depuis la recherche du prêt adéquat en passant par la recherche d’un prêteur et jusqu’à la conclusion du contrat. C’est lui qui se met en contact avec le prêteur. Il ne prend pas de décision personnelle, il doit toujours demander l’avis du client. C’est aussi un conseiller pour son client. Il ne propose que les idées les plus adaptées pour le consommateur. Dans le cas contraire, l’étique du courtier sera corrompu. Le courtier et le prêteur sont en étroites relations mais ne doivent jamais travailler ensemble. Le courtier reçoit aussi une commission du prêteur mais cela ne doit pas contraindre le fait que le courtier travaille pour le consommateur. Quand le contrat est signé et que l’acquisition est faite, le courtier reçoit sa commission du consommateur.

Financer les vacances avec un prêt personnel

Quel prêteur ?

Vous avez le choix entre plusieurs prêteurs. Le bon est celui qui propose ce que vous recherchez. Pour des vacances, vous aurez besoin d’un fonds pour le voyage, l’hébergement et les activités s’y afférant, les nourritures et autres dépenses imprévues. Le prix sera un peu élevé. Il faut donc trouver un prêteur qui propose un prêt personnel qui couvrira le montant de vos vacances. Comparez sur internet et profitez surtout des offres spéciales vacances. Comparez les prêts personnels non affectés. Vous aurez plus de liberté et le taux est très intéressant. Voyez aussi les garanties offertes par le prêteur. Celui qui ose donner des garanties pour ses clients surtout sur le remboursement mérite une analyse plus approfondie.

On ne peut pas toujours dire que si on parle de prêt pour les vacances, il faut choisir tel prêteur. C’est à vous d’étudier l’envers des offres pour ne pas payer plus qu’il ne faut. Même si les prêteurs ne veulent que des bénéfices, parmi ces centaines d’offres, il y en a au moins une qui sera à votre portée. N’oubliez pas qu’il faut que le prêt soit en accord avec votre budget. Si le prêteur ne prend pas en compte votre taux d’endettement, ne vous réjouissez pas trop vite. Cela veut dire qu’il ne s’occupe pas de votre capacité de remboursement. Donc si vous avez un problème de paiement, le coup de poing sera fort. Une seule solution : la comparaison.

Quel contrat ?

Pour avoir un prêt personnel pour vos vacances, étudiez bien l’offre préalable. Si vous vous endettez pour des vacances alors que le remboursement sera un parcours agonisant, c’est une étape perdue d’avance. Optez pour un contrat adéquat à votre budget. Si vous ne savez pas comment s’y prendre, faites appel à un courtier. Il saura vous conseiller sur le contrat à adopter. Il vous guidera sur chaque étape de votre décision. En plus, il vous proposera les meilleurs prêteurs et le meilleur contrat possible. Le montant d’un crédit pour des vacances est assez lourd, c’est pourquoi il faut que le contrat soit solide. Si vous avez les moyens, choisissez la durée la plus courte possible. Comme cela, vous pourrez demander un autre crédit pour vos prochaines vacances.

Pendant la durée de réflexion, étudiez bien le contrat préalable. S’il présente des failles ou des paragraphes pas très clairs, laissez tomber. Vous devez avoir un contrat qui stipule clairement tous les détails de votre remboursement, les avantages que vous bénéficierez. Comme par exemple, il n’y a pas de pénalisation sur un remboursement anticipé. Ou une révision du taux au moins une fois pendant le remboursement. Ou encore une ou deux pauses de remboursement tous les ans pendant le paiement des impôts. Insistez sur le paiement anticipé sans pénalisation surtout si vous avez de quoi le faire. Faites le bon choix sur la durée de remboursement. Il ne faut pas qu’elle soit trop longue surtout pour un crédit vacances. Vous pouvez faire des négociations sur tous ces détails avant que le fonds soit versé et que le remboursement commence.

Le contrat pour un prêt personnel

Les prêts personnels affectés

Les crédits à la consommation sont obtenus pour acquérir des produits à la consommation. Concernant les crédits affectés, ce sont des crédits destinés à acheter des produits à la consommation mais la nature est précisée. Vous pouvez contracter ce prêt chez tous les prêteurs et sur les lieux de vente. Un crédit affecté présente des avantages et des inconvénients. C’est un crédit qui protège les consommateurs sur d’éventuels problèmes de transactions. L’emprunteur se fait rembourser si l’achat ne correspond pas à la promesse de vente. Cela se porte sur tous les achats effectués par un prêt affecté. La valeur maximale est de 21 500 euros, au-delà, l’emprunteur ne peut plus jouir de la protection du consommateur. Le crédit affecté est directement versé au vendeur. Il ne passe pas par l’emprunteur. C’est pour cela que la nature du bien à acquérir est précisée ainsi que le montant. Le contrat d’un prêt personnel affecté a besoin d’une promesse de vente, d’un devis ou d’une facture venant du vendeur. Le montant est fixé à l’avance par rapport au prix mentionné sur la pièce justificative. La durée du contrat est de 3 mois à 5 ans selon les détails du contrat. Ce crédit est contracté par une personne active et majeure. Il faut constituer un dossier et faire une demande auprès d’un prêteur. En contrepartie de la protection des consommateurs, le prêt affecté est un peu plus cher. Il nécessite toujours une analyse financière de l’emprunteur faite par le prêteur afin d’approuver ou non la demande de crédit.

Les prêts personnels non affectés

Le prêt personnel non affecté est aussi un crédit à la consommation. Il est différent du crédit affecté. La nature de l’achat n’est pas mentionnée dans le contrat mais elle doit porter sur un bien à la consommation. Vous pouvez faire une demande chez tous les prêteurs. Le but est d’obtenir le prêt le plus intéressant. Un prêt non affecté est plus souple. L’emprunteur est libre d’acheter les biens qu’il veut. La demande de crédit n’affecte pas la nature du bien. L’avantage de ce crédit c’est la liberté de l’emprunteur sur le fonds. Le taux effectif global et le taux d’intérêt sont très compétitifs. En plus, la durée de remboursement peut aller jusqu’à 10 ans, si la valeur est très importante. Il est versé sur son compte et c’est à lui de le dépenser. Les conditions de remboursement ne dépendent pas des biens acquis ni de la date d’acquisition. Une fois le fonds versé, le remboursement commence à la date précisée dans le contrat.

Le problème pour ce prêt c’est que l’emprunteur sera livré à lui-même quant aux biens qu’il va acheter. Le prêteur et la législation ne pourront rien si le bien est défectueux. Une fois l’acquisition faite, tout se passe entre le consommateur et le vendeur.  La sélection des dossiers est plus difficile. Le prêteur n’accorde ce prêt qu’aux personnes qui auront une situation financière fiable. La liberté d’emploi du crédit peut inciter l’emprunteur à acheter n’importe quoi alors qu’il faut toujours rembourser les crédits empruntés.

Le remboursement des prêts personnels

Prêt personnel étudiant

Le remboursement d’un prêt étudiant se passe comme tous les prêts personnels. L’emprunteur paye des mensualités jusqu’à ce que le montant total à rembourser soit effectif. La différence réside sur le moment de remboursement. L’étudiant ne paye rien tant qu’il étudie, mais c’est un choix. S’il ne paye rien, on dit qu’il applique la franchise totale. C’est-à-dire que le fonds est déjà versé, l’étudiant a fait ses acquisitions ou non mais il ne paye pas de mensualités. Normalement, les mensualités commencent un mois après l’achat. Mais pour l’étudiant, cela débute seulement quand ses études seront terminées et qu’il entre dans le monde des personnes actives. La franchise totale veut donc dire aucun remboursement. C’est un avantage donné seulement aux étudiants. La franchise partielle par contre oblige l’étudiant à rembourser une partie de son emprunt pendant ses études. Ce n’est pas le prêteur qui l’oblige mais le choix de contrat de l’emprunteur. Si l’étudiant choisit une franchise partielle, il doit payer des mensualités. La valeur de ces mensualités est minime car ce sont les intérêts du crédit qui sont remboursés. Le montant proprement dit sera remboursé après les études. Néanmoins, la valeur des mensualités est fixe et calculée préalablement. Le problème dans le cas du remboursement d’un prêt pour étudiant, c’est que la durée est souvent longue. L’emprunteur aura déjà à payer une dette alors qu’il commence à peine sa vie professionnelle.

Prêt personnel des personnes actives

Le prêt personnel des personnes actives porte sur tous les produits à la consommation. Le remboursement d’un prêt personnel est défini dans le contrat de crédit. Le montant à payer tous les mois est la mensualité ou l’annuité. Elle comprend le montant à rembourser, les intérêts ainsi que les différents frais et commissions. La mensualité est fixe si le taux est fixe. Le remboursement s’étale sur une durée déterminée si le taux est fixe. L’emprunteur paye donc des mensualités pendant une certaine durée. Tout cela est dans le contrat. L’emprunteur peut payer par mois ou payer des mensualités en une seule fois. Dans ce cas c’est un remboursement partiel. Cela peut se faire à n’importe quel moment du remboursement. Et la valeur n’est pas fixée. Il peut payer deux ou plusieurs remboursements. C’est le montant restant dû qui est la base du calcul d’un remboursement anticipé partiel. L’emprunteur peut aussi faire un remboursement anticipé total. C’est-à-dire qu’il paye le reste de sa dette. Il peut le faire à tout moment mais il faut prévenir le prêteur. Le calcul se basera aussi sur le montant restant dû et le taux effectif global. S’il paye le reste de sa dette, il aura des pourcentages libérés sur son taux d’endettement. Cela lui permettra de contracter un autre prêt. C’est le chemin sans encombre d’un remboursement de prêt personnel. Il peut aussi avoir un retard ou un arrêt total de remboursement. Ce sera au terme du contrat de définir les mesures à prendre. Ou c’est l’assurance ou la caution qui rembourse, ou le contrat est avorté et l’emprunteur doit payer le reste de son crédit.

La comparaison des prêts personnels

Comparaison en ligne

Pour éviter la perte de temps, faire la comparaison en ligne est la plus efficace. Pour comparer, il faut avoir du temps, de l’argent et de la volonté. En ligne, vous économisez tout cela. Il ne faut pas beaucoup de temps, cela ne coûte rien et c’est amusant. La comparaison de prêt personnel en ligne est très simple à faire. Tout d’abord, vous devez savoir sur quel bien se fixe votre emprunt : achat de voiture, achat de mobiliers, de voyages,… C’est la première donnée à entrer. Vous obtenez une liste de prêteurs et d’offres sur ce que vous avez saisi. Pour obtenir un aperçu global des prêteurs et de leurs offres, concentrez-vous sur les sites de comparaison. Ces sites internet sont spécialement conçus rien que pour la comparaison des prêteurs de crédit. En faisant une recherche, vous avez une liste d’une centaine de prêteurs. Elle est souvent sous forme d’un tableau. Le premier prêteur de la liste est le plus connu et le plus choisi par les internautes et ainsi de suite. C’est une comparaison globale. Si vous voulez passer à la vitesse supérieure, vous ramassez d’abord les prêteurs que vous jugez dans vos moyens ensuite vous les comparez un à un. La comparaison minutieuse est très conseillée pour qu’il y ait plus de précision sur les détails des offres et garanties proposées. Cela ne vous prendra que quelques minutes, il suffit de cliquer sur ce qui vous intéresse. La comparaison en ligne permet aussi de faire la comparaison du prêt et de votre budget. Cela pour éviter un dépassement.

Les détails à comparer

Quand on fait une comparaison, il faut quelque chose à comparer. Premièrement, comparez la popularité du prêteur. Plus le prêteur a la quote, plus il a de clients. Ne choisissez jamais un prêteur inconnu sur le marché même si son offre est très alléchante. Vous comparez aussi les trois points suivants : le taux, le montant maximal, la durée. Le taux fixera la mensualité minimale que vous allez payer. Le montant maximal est à vérifier pour savoir si votre emprunt sera supporté par le prêt. La durée est très importante car le remboursement y dépendra. Chaque prêteur a sa façon de présenter un prêt personnel. C’est pour cela que le taux, le montant maximal et la durée sont différents. C’est en comparant que vous saurez ce qui vous intéresse. Les mensualités, vous pouvez faire un calcul rapide sur les calculatrices des sites pour connaître à peu près sa valeur. Ce genre de comparaison vous donnera l’estimation de vos dépenses. N’oubliez pas de comparer le taux effectif global s’il est communiqué sur le site. Il permet une approche plus réelle de la valeur de votre remboursement. Enfin, pour finir, comparez les garanties. Elles sont aussi très importantes pour le bon déroulement de votre remboursement. Si elles sont communiquées sur les sites, lisez-les bien. Les garanties portent sur le remboursement, le réarrangement du plan de remboursement, la révision du taux d’intérêt et les autres avantages nécessaires. Sinon, vous devez attendre l’offre préalable pour comparer.

Le prêt personnel pour automobile

Les conditions

Avant de commencer la recherche d’un prêt personnel automobile, il faut avant tout faire le bilan de votre situation. Contracter un prêt nécessite un fonds assez large pour le remboursement. Ce fonds dépend de votre revenu et de vos dépenses. On l’appelle le taux d’endettement. Il permet de juger si vous êtes apte à contracter un prêt ou non. Il évalue aussi votre capacité de remboursement. Le montant de votre emprunt dépend donc de ce taux. Le prix d’une automobile est assez conséquent pour un foyer. Le prêt personnel pour automobile aide à faire face à une telle dépense. Il faut donc faire le rapport entre le prix de la voiture, le taux effectif global et le revenu mensuel. Ce qui doit donner un taux inférieur à 33 %. Tant que votre taux ne dépasse pas ce chiffre, vous pouvez faire un emprunt mais toujours dans vos moyens.

Si vous respectez ces détails, normalement vous n’aurez pas de problème à obtenir un prêt personnel et pour le remboursement. Quoi qu’il en soit, c’est au prêteur de définir si vous êtes un bon financement ou non. Dans ce cas, faites le bon choix concernant le taux d’intérêt, le plan de remboursement, le montant de votre crédit, la durée de remboursement. Si vous choisissez ces détails avec prudence, le prêteur verra que vous êtes minutieux. Il ne faut pas seulement avoir les moyens de payer. Bien sûr, c’est la première garantie que cherchent les prêteurs mais dans votre intérêt, vous devez aussi être responsable. Un contrat de prêt est un acte conclu entre deux entités. Donc les deux doivent jouir des bénéfices de ce contrat.

Les prêteurs

Un prêt personnel pour automobile est sans doute le crédit proposé par le plus de prêteurs. Tous les organismes de crédit proposent ce prêt. C’est parce que l’achat d’une voiture tient une place importante sur le marché. Tous les ménages en ont besoin. Vous pouvez choisir entre plusieurs sortes de prêteurs. Ils sont tous en concurrence, donc une comparaison s’impose. Les banques, prêteurs traditionnels qui innovent de plus en plus leurs offres. Ce ne sont pas les plus concurrentielles mais elles tiennent la tête face à ses adversaires. Ensuite, les sociétés de prêts qui sont devenues nombreuses. Ce sont surtout des succursales des grandes banques mais il existe des sociétés indépendantes. Les conditions de prêts y sont très intéressantes. Les prêteurs en ligne, les plus intéressants de tous. Leur taux est très bas et avec des conditions très souples. La souscription est rapide, simple et la comparaison est très efficace. Il y a aussi les concessionnaires puisqu’on parle de voiture. Ils proposent des offres très spéciales par rapport aux autres prêteurs et c’est très bénéfique pour certains emprunteurs. Les prêts proposés sont totalement différents de ceux des autres prêteurs. Les garages sont aussi dans le coup. Ils sont en relation avec les sociétés de prêt et c’est surtout pour les voitures d’occasion. Avant de choisir l’un de ces prêteurs, il faut toujours faire des comparaisons. Dans tous les cas, on ne peut pas figer qu’un prêteur est toujours bien plutôt qu’un autre.

Le prêt personnel pour vos High Tech

Le meilleur choix

Quoi de plus réjouissant que d’avoir les dernières technologies chez soi. Les appareils High Tech sont des produits à la consommation. Il est donc possible de faire un prêt pour les acheter. Pour trouver les meilleurs prêteurs, il faut avant tout trouver les meilleurs vendeurs. Ce sont des appareils avancés, pour ne pas acheter dans le vide, cherchez les meilleurs. Le prix est différent selon le vendeur, le produit à vendre et surtout la marque. Pour une utilisation durable, achetez les marques connues. Renseignez-vous en ligne ou chez les magasins. Et pour le prêt que vous allez faire, choisissez celui qui sera à votre portée. Étudiez bien votre achat et votre revenu par rapport au prêt proposé. Vous devez y gagner quelque chose et non perdre tout. Choisissez le prêt qui est le mieux adapté à vos besoins. Pour un appareil High Tech, prenez le prêt qui propose des avantages pour les crédits à court terme. Il ne faut pas que votre emprunt soit à long terme, cela ne fera qu’augmenter le montant à rembourser. Si vous trouvez un prêteur qui propose spécialement des prêts pour les nouvelles technologies, tant mieux. Sinon, vous pouvez vous rabattre sur les prêts personnels affectés ou non affectés. Le meilleur taux et la meilleure garantie vous offriront des avantages par rapport aux autres. Les produits comme les télévisions, les lecteurs DVD et home cinéma sont des produits qui nécessitent une garantie. Le service après-vente n’est pas assez. Si jamais votre produit tombe en panne alors que la garantie n’est pas encore dépassée, vous pouvez rendre l’appareil et vous faire rembourser. Cela est possible si votre crédit est un prêt affecté. Dans ce cas, le prêteur vous remboursera toutes vos mensualités payées. Et le reste se passe entre lui et le vendeur.

La comparaison

La technologie ne cesse d’évoluer. Les fans sont aussi de plus en plus accros. La comparaison est primordiale pour choisir un prêteur. Il faut comparer avant tout la garantie. Si vous optez pour tel ou tel prêt, auriez-vous des garanties si jamais le produit n’est pas fiable ? C’est très important car les appareils électroniques tombent facilement en panne. Le prêt en lui-même est aussi à comparer. Le montant minimum et maximum accordés par le prêteur. Ensuite le remboursement. Si vous remboursez une télévision pendant 5 ans, ce n’est pas la peine de l’acheter. Faites le rapport entre la durée de vie maximale de l’appareil et la durée de votre remboursement. Même si cette durée dépend aussi des mensualités que vous pouvez payer, si elle est trop longue, c’est perdu d’avance.

Néanmoins, un crédit veut toujours dire un remboursement. Comparez le taux effectif global, le taux d’intérêt, les possibilités de remboursement anticipé et aussi un meilleur plan de remboursement pour qu’il n’y ait pas trop de contrainte, ni trop de pression. Tout doit être au plus bas pour que le remboursement se passe sans accroche. Les meilleures offres sont celles qui vous donnent une liberté de paiement mais aussi une durée moyenne de remboursement et des garanties offertes pour l’emprunteur.

Les études subventionnées par un prêt personnel

Quels genres d’études

On entend souvent parler du prêt pour étudiant. Mais il existe aussi des prêts pour les études tout court. Toutes les études sont confondues dans ce genre de prêt personnel. La plupart du temps, on parle des étudiants car ils ont leur propre prêt spécialement conçu pour eux. Dans leur cas, ils sont les bénéficiaires directs du crédit. Et ce sont eux les demandeurs de crédit. Donc, ils ouvrent leur compte bancaire et reçoivent le prêt. Il y a aussi les prêts personnels empruntés par les parents pour les enfants encore mineurs. Ce genre de crédit par contre est versé dans le compte des parents. Ce sont eux qui font la demande et ce sont eux qui gèrent. À tout moment, un parent peut emprunter pour les études de son enfant. Les études ici sont juste une nomination des activités concernant les études et des matériels s’y afférant. Le prêt peut financer les scolarités des enfants, ce qui n’est pas toujours évident surtout à la rentrée des classes. Il y a aussi les fournitures scolaires et les livres. Avec un foyer de 3 enfants de niveau différent par exemple, il faut 3 fois plus de livre. Les frais pour les concours sont aussi une charge non négligeable. Ils font parties des dépenses supportées par un prêt personnel pour les études. Pour les enfants qui sont dans les internats, les parents peuvent demander un prêt. C’est aussi le cas pour l’étudiant qui étudie loin de ses parents et qui est obligé de louer un appartement. Le  prêt personnel est toujours sur le compte des parents. De plus en plus d’écoles et d’université organisent des voyages d’études pour leurs élèves. Ces voyages sont assez loin et nécessitent une organisation financière très vaste. Mais dans le cadre d’un bon épanouissement de l’enfant, il doit y assister. C’est pour cela que les séjours dans le cadre des études sont compris dans le crédit (à l’étranger ou dans le pays).

Le contrat

Le contrat est divisé en deux sortes. Si c’est l’étudiant qui fait la demande pour son propre compte, il signe son contrat. Il n’a pas besoin de l’autorisation de ses parents. Mais il doit avoir au moins 21 ans le jour de la signature. Le prêteur lui demandera les pièces nécessaires pour son dossier comme la justification qu’il est étudiant, les preuves de son âge (pièce d’identité). C’est donc à l’étudiant de rembourser son emprunt.

Si l’enfant est mineur, il ne peut pas contracter. Ce sont les parents qui le font. Un des deux suffira pour le faire. Dans ce cas, c’est la démarche habituelle. Il faut les informations personnelles et professionnelles du demandeur. Il faut aussi la situation financière pour connaître le taux de recouvrement des dettes. Sans oublier les pièces justificatives de la demande. Ici, l’emprunteur dévoile le devis pour la scolarité, le bail pour la location d’appartements, les devis des frais venant du responsable de l’internat. Toutes les pièces possibles pour justifier l’emploi du financement sont présentées. C’est l’un des parents qui signe et ce sont eux qui remboursent l’emprunt.